:: To be or not to be :: the Documented Files :: Fiches archivées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Io Lockheart

avatar
Date d'inscription : 20/06/2017
Messages : 37
Influence : 77
Co-fondatrice | Prêtresse de la Société June
Voir le profil de l'utilisateur




Io Lockheart
Co-fondatrice | Prêtresse de la Société June
Lun 11 Sep - 11:40
IO
LOCKHEART
Occupation : Hôtesse/ charmeuse à la Maison close
Classe sociale : Médiane
Appartenance : Prêtresse de la Société June

▬ citoyen(ne)

Âge : 28 ans
Lieu de naissance : April City

Sexualité
: Pansexuelle
Relation(s) : Parents morts, frère militaire sans nouvelles. Je suis célibataire et je ne m'engage nullement dans une relation amoureuse, outre un assouvissement de besoins sexuels.

Qualité(s) : proactive, intelligente et rusée
Défaut(s) : d'après certains, mon manque d'empathie
Phobie(s)? : ... avoir une phobie?

Cheveux : courts, de la couleur du moment
Yeux : sombres, d'un brun tirant vers le noir
Particularités : j'ai une peau lisse, sans défauts, avec une maigre silhouette naturelle. Je ne suis pas grande telle une mannequin, mais j'en ai leur grâce. J'ai les oreilles percées, sans autres piercings. Je n'ai pas de tatouages.

On dit souvent que j'ai un regard mystérieux. Je parais froide, distante et ce que l'on aperçoit dans mes yeux est probablement l'étincelle de sanité que je possède. Je suis très pratique, logique et j'évalues toujours la situation pour qu'elle soit en ma faveur. J'ai appris à n'aimer que moi-même car je ne fais confiance qu'en celle que je suis. Je déteste ceux qui s'apitoient sur leur sort, les faibles. Pour survivre et pour que le monde soit une meilleure place, il faut éliminer les faibles. C'est la sélection naturelle, la base de tout. Mais... je suis présente pour accélérer le processus. Je suis déterminée, sans personne pour me retenir. J'ai toutefois le respect pour les gens qui m'ont aidé dans la vie, je leur offre donc une mort rapide et sans souffrance. J'ai un certain sens de la justice et de la droiture. Je veux créer un monde meilleur, et ce sera sans ces foutus militaires.
my story

Lorsque la Grande Guerre est survenue, j'avais huit petites années de vie. J'étais encore innocente, la vie étant un concept si vaste et lointain. Je n'avais encore rien vécu, absolument rien outre les petites voitures et les poupées. Puis, ce jour qu'une sirène étrangère résonna dans la ville, signifiant l'alerte imminente d'une attaque, changea à jamais celle que je suis. J'étais dans la rue avec un ballon en observant les nuages, plusieurs autres personnes sont sorties de leur maison pour faire de même. Au travers des masses blanches vaporeuses, un missile frayait son chemin, trop près au goût de chacun. Mes souvenirs sont brouillés pour la suite à cause du chaos et de la peur que cela instiguait parmi les citoyens. J'ai échappé mon ballon quand mes parents ont crié mon nom. Je les ai perdus dans la foule paniquée.
Je les ai revus une dernière fois, après l'éclatement de la bombe, mais leur respiration avait déjà cessée. C'est mon grand frère qui m'a retrouvé. Nous avons survécus à deux, du mieux que nous pouvions dans notre ville. Mais... bien vite April City fût désertée pour Juniper. C'est là-bas que tous trouvaient refuge. On a été placé à l'orphelinat exclusive aux orphelins de la catastrophe pendant quelques années jusqu'à ce que mon frère soit recruté pour le camp militaire. Ce sont des délégués de l'Armée qui sont débarqués à l'orphelinat pour recruter ceux ayant le plus de potentiel. Je n'en sais pas plus outre le fait qu'on m'ait séparé de ma seule famille.
Lorsque j'atteignis l'âge adulte, on me renvoya de l'orphelinat. Le seul travail pour me sauver de la rue fut de me rendre à la Maison close. La vieille dame responsable m'a accueillie comme si j'étais sa petite fille.
Je me suis sentie appréciée. Puis de vendre mon corps pour vivre ne m'inquiétait guère. Je ne suis pas pudique. La propriétaire a vendue ma virginité au plus haut prix depuis l'ouverture de la maison. J'étais sa plus grande source de revenus. J'étais la mieux traitée d'entre toutes. Je ne voyais que l'argent jusqu'au jour où un homme me demanda en privé. Jake. Il était différent, un militaire au poste externe. Il patrouillait à l'extérieur du Mur. Il avait vu d'horribles choses.
Son esprit en était affecté. Je fus la femme qui pouvait le réconforter et lui faire oublier ces atrocités. Certes, j'étais curieuse. Jusque là, je ne me préoccupais que de moi-même et de l'argent. J'entendais souvent des citoyens se questionner sur l'extérieur du Mur, ce à quoi ça pouvait ressembler, mais je n'en avais pas l'intérêt. Jake me racontait ce qu'il apercevait, ce qu'il combattait. Je n'étais pas apeurée ni dégoûtée. Je profitais des instants avec lui pour me laisser porter dans l'imaginaire que je me faisais de ses récits.
Un soir de pluie, Jake vint me rejoindre à l'appartement que je louais. Sa patrouille s'était mal déroulée : les Mutants les ont embusqués près du Lac. Il a vu son ami et collègue être déchiqueté devant ses yeux par un canidé. Je me souviens de ses paroles, son regard vide dirigé devant lui : « Il ne méritait pas de mourir. J'aurais aimé l'aidé, j'aurais pu tirer la bête, mais j'ai eu peur et ai fuit. Je suis le monstre. » Il y a eu un déclic dans ma tête. Et c'est à ce moment qu'une idée a germée, qu'un sens à ma vie fut donné. Contrairement à Jake, je n'ai pas peur.
[...] C'est dans une nuit fraîche de juin que cet homme mourut.
Ce fut mon premier.


Pseudo : Crevette
Âge : 23 ans
Découverte du forum : je l'ai créé =)
Code de validation : voir le règlement, my friends!



you shall be mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
June Society :: To be or not to be :: the Documented Files :: Fiches archivées-
Sauter vers: